N°187

juillet-août 2017
Télécharger Feuilleter Archives
 
X
Inscription à la lettre d'info :

  • Quoi ?
  • Quand ?
    Date début

    Date fin
    ok
  • Où ?
     ok
    et à 20 km autour ok
  • Qui ?
Recherche cartographique

Accueil > Le magazine > Edition Retour

Manuelle Campos : Trois entretiens avec Léo de V

30 avril 2014
Manuelle Campos : Trois entretiens avec Léo de V


Manuelle Campos, chanteuse-musicienne-poétesse costarmoricaine, intervenait à une époque dans des maisons de retraite. Elle y fit la connaissance d’un monsieur de 98 ans, Léo de V., qui s’est avéré être antisémite et adorateur du 3è Reich.


Voulant comprendre, Manuelle s’est mise à s’entretenir avec lui à plusieurs reprises. Le vieil homme semblait apprécier ces rencontres. A-t-elle mieux compris ici qu’à voir et entendre tous ces témoignages accessibles depuis des décennies ? Probablement pas, à part que ça lui a "confirmé qu’il existe des êtres terriblement libres, libres car ils n’ont jamais tissé cette toile d’araignée qui les relie à l’autre".


Etrange aussi ces sentiments que Manuelle avait enfouis pendant 20 ans : la répulsion, bien sûr, mais aussi une certaine attraction envers cet être ! Léo de V. : "Un ami me disait l’autre jour "Mais l’opinion mondiale ?" Il n’y a pas d’opinion mondiale. Cela n’existe pas. Il y a des mondes, c’est tout".


Et le détail qui tue : Manuelle a mis le point final à ce petit livre (30 pages) un 18 juin ! Moi aussi j’aime bien le hasard des chiffres, comme des signes.

Auteur : Pat


Editions Les Tilleuls du Square / Gros textes
M. Campos 06 38 94 50 02
Commande : Association Rions du Soleil 05 380 Châteauroux-Les-Alpes
L’artiste expose actuellement à Tréguier

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.