N°187

juillet-août 2017
Télécharger Feuilleter Archives
 
X
Inscription à la lettre d'info :

  • Quoi ?
  • Quand ?
    Date début

    Date fin
    ok
  • Où ?
     ok
    et à 20 km autour ok
  • Qui ?
Recherche cartographique

Accueil > Le magazine > Disques Retour

Fred Guichen

26 novembre 2013

fred-guichenVoyage Astral

Ex-accordéoniste des mythiques Ar Re Yaouank, Fred Guichen livre un enregistrement tout frais, le dernier, Lune noire, datait de près de 15 ans. Il ne s’agit plus ici de danses de fest-noz même si de temps à autre une référence au répertoire du samedi soir se glisse au hasard des mélodies. Ce voyage astral est plutôt la trajectoire d’un compositeur qui puise son inspiration à diverses sources. Une longue pièce, Ascension, fait figure de plot central autour duquel s’articule le reste du disque. Pendant plus de 12 minutes l’accordéoniste explore les ressources de son clavier, en usant d’arpèges auxquels se succèdent des mélodies. Pour ce voyage, Fred Guichen s’est trouvé quelques compagnons, et non des moindres, Jacques Pellen aux guitares, Jean-Michel Veillon dont le large vibrato de flûtiste enveloppe chaleureusement l’accordéon, et Sylvaine Guichen au violon aérien qui se met en évidence dans la plupart des morceaux de l’opus. Les talents de compositeur de Fred Guichen ne sont plus à démontrer, il signe ici des thèmes où l’on reconnaît sa patte faite d’alternance entre lignes mélodiques fluides et arpèges à la rythmique très personnelle. Dommage que quelques bavardages d’accordéoniste oublient par moment l’essentiel que constitue la mélodie, car à force de vouloir tramer des développements, on s’y égare parfois un peu.

Auteur : Karr Nij

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.