N°188

septembre 2017
Télécharger Feuilleter Archives
 
X
Inscription à la lettre d'info :

  • Quoi ?
  • Quand ?
    Date début

    Date fin
    ok
  • Où ?
     ok
    et à 20 km autour ok
  • Qui ?
Recherche cartographique

Joris Munier
Illustrateur du mois

Accueil > Le magazine > Disques Retour

Régis Huiban : Mille Boutons

2 juillet 2015
Régis Huiban : Mille Boutons


Les boutons de son accordéon chromatique lui rappellent sans doute les mille boutons du costume des hommes de son pays Pourlet, et nous valent un joli titre pour cet album solo. Il y est question de danses - Régis Huiban a fait ses débuts de musicien au fest-noz- et d’interprétation. Dans la galaxie accordéonistique chromatique, il est une des planètes à forte magnitude et il le prouve avec cet enregistrement. En homme modeste et fidèle à ses racines, Régis Huiban rend hommage à ses illustres devanciers : Yves Menez, Jean Coateval ou André Maguet, grandes figures des différentes gavottes du centre-Bretagne. Mais il ne se contente pas d’une pâle copie d’ancien, il y ajoute son grain de musicalité, avec des variations qui mettent en évidence une haute inspiration. Quasiment impossible de trouver deux phrases identiques tout au long de l’opus, voilà de quoi nourrir l’auditeur. Quand le jeu de basses des anciens était relativement pauvre d’un point de vue harmonique, Régis Huiban en reprend les bases, à savoir la rythmique, et il y ajoute ses propres couleurs avec des accords recherchés. Il donne aussi un aperçu de son talent à l’accordina, hybride entre le mélodéon et l’accordéon, toujours avec cette fluidité de phrasé qui est la marque d’un grand interprète ! Le meilleur disque d’accordéon breton de ces dernières années.

Auteur : Karr Nij

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.