N°187

juillet-août 2017
Télécharger Feuilleter Archives
 
X
Inscription à la lettre d'info :

  • Quoi ?
  • Quand ?
    Date début

    Date fin
    ok
  • Où ?
     ok
    et à 20 km autour ok
  • Qui ?
Recherche cartographique

Accueil > Le magazine > Disques Retour

Lunch Noazh : Breudeur ha C’hoarezed

30 avril 2014
Lunch Noazh : Breudeur ha C’hoarezed


En relation avec W. Burroughs et son Festin Nu, Lunch Noazh s’essaie à une musique onirique, à la manière de cet univers halluciné. On se trouve finalement à mi-chemin entre jazz et chanson bretonne. C’est le saxophoniste Julien Vrigneau, principal compositeur du groupe, qui donne le diapason du projet avec la voix de Maëla Le Badezet comme vecteur principal. Le résultat est étonnant, car on ne peut le comparer à rien d’existant. La formule instrumentale se tourne vers un jazz où le piano est remplacé par la harpe celtique mais toutefois sans que celle-ci n’en possède les capacités d’improvisation. Les mélodies s’affranchissent totalement d’une quelconque parenté avec la musique traditionnelle, où le saxophone de Julien Vrigneau lance des chorus qui trouvent des notes en dehors des conventions. La voix parvient à se libérer un peu moins aisément, mais révèle des moments également intéressants. Une expérience à suivre de près, car la langue bretonne apporte des sonorités inédites dans cette forme de jazz inclassable.



Auteur : Karr Nij

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.