N°187

juillet-août 2017
Télécharger Feuilleter Archives
 
X
Inscription à la lettre d'info :

  • Quoi ?
  • Quand ?
    Date début

    Date fin
    ok
  • Où ?
     ok
    et à 20 km autour ok
  • Qui ?
Recherche cartographique

Accueil > Le magazine > Edition Retour

Concours de nouvelles : Colère !

24 octobre 2014
Concours de nouvelles : Colère !


Sourde, froide ou explosive, la colère se décline en couleurs, en températures, en intensité. Qu’elle soit due à une blessure, un manque, une frustration, ses formes sont multiples, son existence l’un des moteurs de l’Histoire.


Wikipédia, pour fiable que la source soit, nous dit : « elle est affirmation de sa personne et sert au maintien de son intégrité physique et psychique ». Ou encore, « elle est l’affirmation d’une volonté personnelle plus ou moins altruiste ». À l’en croire donc, la colère est omni-présente et nécessaire. Sans même chercher à nous comparer aux vulcains, sommes-nous donc une espèce particulièrement sanguine, pour laquelle la raison doit laisser régulièrement la place aux sentiments ? Est-on à ce point soumis au diktat de nos passions ?


Les associations Pérégrine et Plume, Ciella et Cie ainsi que la médiathèque de Lannion s’associent donc cette année encore pour organiser un concours de nouvelles dont le thème est la colère, et la toile de fond reste la science-fiction, le fantastique, le polar. Gageons qu’avec le thème retenu cette fois-ci, le policier soit plus présent qu’à l’accoutumée. Mais soyez original ! Pour vous aider en ce sens, ou vous mettre des bâtons dans les roues, allez savoir, nous demandons également qu’un lézard (entier) serpente quelque part dans votre texte.


Les nouvelles sélectionnées par le jury seront lues en public le samedi 4 avril 2015 à partir de 14h30 à la médiathèque de Lannion et seront publiées sur le site de l’association Pérégrine. La nouvelle gagnante fera l’objet d’une publication dans l’hebdomadaire Le Trégor.


La date limite de dépôt de vos œuvres est le samedi 28 février 2015 à minuit. Le règlement est consultable en ligne sur le site internet de Pérégrine ou sur celui de la Médiathèque de Lannion, ainsi que sur le lieu de dépôt des nouvelles (Librairie Gwalarn à Lannion, Tom Librairie à Perros-Guirec, Médiathèque de Lannion).

http://www.peregrine.asso.fr
Médiathèque de lannion 02 96 46 14 39


 


Ecrivez une nouvelle de SF, fantastique ou polar sur le thème de la colère. De plus, un lézard (entier) devra se faufiler dans le texte.
Les nouvelles sélectionnées seront lues en public le 4 avril à la médiathèque de Lannion.
La gagnante fera l’objet d’une publication dans l’hebdomadaire Le Trégor.
Concours organisé par les associations Plume, Ciella et Cie et Pérégrine. Date limite le 28 février.

02 96 46 14 39 - www.peregrine.asso.fr

Derniers commentaires

  • le choc n’a pas encore fait place à la colère : je suis victime, du chant des sirènes et autres procédés encore plus légaux, d’un vendeur, notaire, agent immobilier, depuis 6 ans, de l’achat d’un appartement au 27 bis rue des ponts st michel à Guingamp, qui menace ruine et où le suicide de co-propriétaires, l’indifférence d’autres, et la révélation à la réunion pilote instituée par la Communauté de Communes, hier, du fait que l’immeuble ne pouvait plus entrer dans l’opération OPAH , que le syndic allait arrêter ses comptes et déclarer forfait fin décembre, et que les solutions n’étaient pas évidentes, et risquaient de coûter cher aussi à la collectivité...

    Lézard, il y a, avec un s, même si la mérule n’est pas un lézard mais un champignon, les pigeons qui ont envahi à nouveau les lieux non plus, ni les rats, il y a lézards et lézardes, dans ma propre vie aussi, touchée par un AVC, la tachycardie, l’apnée, la dépression.

    Mais tout a commencé encore plus tôt : Tout a commencé par le gâchis de l’idéalisation. Ou du perfectionnisme. J’avais 10 ans, ou moins, et je me confessais chaque semaine. Chaque samedi soir, j’entrais dans l’église. Déjà, pour donner une idée, un gros bloc gris posé au centre d’un quartier de maisons rouges. Comme un parpaing. Pas élancée : grosse. Comme un scarabée. Pas colorée : grise. Et sombre. Avec un nom de vieille femme. Germaine. Celles qui à la messe du dimanche sentaient déjà la mort. Ou la naphtaline. Dans leurs manteaux de deuil.
    Tout était froid, dur, obscur, à l’intérieur. Il fallait attendre son tour, agenouillé. La paille des chaises de la rangée entrait dans le genou. On n’osait même pas chuchoter. Ni regarder franchement l’autel. Coupable. Avant d’entrer dans le confessionnal. D’entendre le guichet qui s’ouvrait d’un coup sec.
    - Bénissez-moi, mon père... J’ai mauvais caractère et la gourmandise mal placée.
    - Vous me ferez 3 je vous salue marie.
    A partir de là, je voulais entrer dans le plus-que-parfait. Ne plus élever la voix, ne plus être que service, love and peace. Cela durait parfois une heure, de retour au logis familial, à endurer l’impatience des autres, les corvées ménagères, avec le sourire. Souvent moins. Je n’avais pas l’âme d’un souffre-douleur permanent.
    Mais celle de l’innocence. La servante de monsieur le curé, qui se prénommait Jeanne, commandait au presbytère. Le prêtre qui enseignait mon frère au catéchisme mettait la main sur les cuisses des petits garçons. Les sexes étaient séparés, à l’époque. On craignait que le mal s’insinue à la vision de l’autre. Mais moi, je ne voyais que des anges. Gris, certes, mais purs.

    Ce sera donc du policier fantastique, quand j’aurai mis la main sur tous les responsables qui méritent de rôtir en enfer : Stephen King m’a beaucoup aidée à sublimer mon quotidien, et je lis aujourd’hui Larry Beinhart, après les affaires Pélican et liste de Schindler, qui me laissent à croire que l’on peut parfois trouver des solutions qui ne conduisent pas au suicide ni à une prise en charge trop lourde de la collectivité...
    RV, Rommelaere Viviane, écrivain raté, artiste méconnu, piètre commerciale, pigeon facile, battante fatiguée

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.