N°187

juillet-août 2017
Télécharger Feuilleter Archives
 
X
Inscription à la lettre d'info :

  • Quoi ?
  • Quand ?
    Date début

    Date fin
    ok
  • Où ?
     ok
    et à 20 km autour ok
  • Qui ?
Recherche cartographique

Accueil > Le magazine > Disques Retour

Bukatribe : Quartet buccal

30 octobre 2013
Bukatribe : Quartet buccal


Rentrer dans l’univers de Bukatribe fait du bien. Cette musique est assez rare dans le paysage breton. Quatre voix, tout a cappella, avec la ferme intention de former des sons avec tout ce que notre organe buccal peut créer : beatbox, basses, sons d’instruments et, bien sûr, le chant. De ce coté rien d’inédit. On perçoit les influences des spirituals (Soldiers ou Pause), des chants de l’Afrique (Morning light) ou des working song afro américaines (Intro).
Les 4 voix très complémentaires des Bukatribe permettent d’aborder un spectre large de tessitures et d’effets. On pense à Jurassic Five de par l’influence hip hop importante, ou Bauchklang pour le côté pop et rock (auquel les deux membres de Users ne sont peut-être pas étrangers). Les Bukatribe vont puiser dans leurs racines communes (Michael Jackson et Fugees) ainsi que dans le rythm’n’ blues et la soul qui pourraient être celle des Neville Brothers ou de Bobby Mc Ferrin. Ils le font avec beaucoup de talent, ce qui leur permet, depuis 2012, de faire leur chemin.
Prêts à affronter la scène depuis quelques mois, on les retrouvera en 1ère partie de Tété à la Citrouille à St-Brieuc le 29 novembre 2013, mais aussi à Rennes, Nantes (Festival Tissé Metisse), Lille (L’Aéronef le 13 mars 2014 en 1ère partie de Seun Kuti) ou Paris (Café Charbon le 7 novembre 2013). Autoproduction

- Djouls

bukatribe.bandcamp.com - bukatribe gmail.com

 

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.