N°192

décembre 2017
Télécharger Feuilleter Archives
 
X
Inscription à la lettre d'info :

  • Quoi ?
  • Quand ?
    Date début

    Date fin
    ok
  • Où ?
     ok
    et à 20 km autour ok
  • Qui ?
Recherche cartographique

Accueil > Le magazine > Disques Retour

Alambig Electrik

10 juin 2013

alambigDisadorn’ noz feverDisadorn’ noz fever

Leur musique n’est pas passée par un processus de distillation pour en extraire les 50 degrés de rigueur. Mais c’est quand même au cul du fût que ces trois compères proposent ce breuvage au goût instrumental étrange : accordéon, guitare et trompette (ou bugle), avec une dose de programmation pour parachever ce cocktail. Et pourtant, c’est de musique de fest-noz qu’il s’agit avec Roland Conq, Gaël Runigo et Youenn Le Cam, solides routiers des samedis soirs armoricains. Dans la gavotte, la couleur convient fort bien et donne une tonalité de bal breton swing, à la manière des orchestres ruraux d’avant-guerre. Lors Landat vient donner de la voix pour insuffler une énergie supplémentaire, avec également une basse, une bombarde et une batterie à l’occasion. Travail très propre, normal avec des instrumentistes de cette carrure, mais les programmations et les échantillons déposés çà et là peinent à s’intégrer dans le propos d’Alambig Electrik. Du coup, le discours perd de sa force à vouloir précisément ajouter des ingrédients presque au hasard du répertoire, sans que le lien n’apparaisse clairement dans les processus créatifs.
Production l’Appentis Producteur - www.myspace.com/alambigelectrik

Auteur : Karr Nij - janvier 2011
Le groupe sera en concert à Plérin le samedi 6 juillet 2013 dans le cadre de la Fête Maritime organisée par le municipalité.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.