N°190

octobre 2017
Télécharger Feuilleter Archives
 
X
Inscription à la lettre d'info :

  • Quoi ?
  • Quand ?
    Date début

    Date fin
    ok
  • Où ?
     ok
    et à 20 km autour ok
  • Qui ?
Recherche cartographique

Accueil > Le magazine > Disques Retour

Hiks

17 avril 2013

hiksBoson

Dans la nébuleuse électro-trad, Hiks s’est trouvé une place de choix avec une couleur sonore très marquée. Leur chimie nucléaire distille des danses parsemées de particules élémentaires où on reconnaîtra quelques pas de danses bretonnes. Le violon de Pierre Droual et les bombardes de Gaël Lefévère assurent les parties mélodiques avec pour chacun un jeu ouvert sur le futur, parfois aux dépens d’un style traditionnel qui semble bien éloigné, tant les danses ne sont pas toutes reconnaissables. La batterie et les programmations de Benoît Guillemot procurent le climat timbral, tandis que la guitare de Yann Le Gall et la basse de Steph De Vito - toujours d’une redoutable efficacité ! - assoient une rythmique imperturbable quel que soit le tempo. On note également l’apport du chant avec le concours de Gabriel Yacoub, dans un environnement inhabituel pour lui, qui répond à Gaël Lefévère, un peu moins assuré que l’illustre fondateur de Malicorne. Les arrangements de Hiks accentuent délibérément le côté "transe" du fest-noz du 21è siècle. On peut s’y perdre dès lors qu’on a raté le 1er temps, mais si on se sent à l’aise entouré de machines et dans le monde d’une tradition futuriste, Hiks peut faire figure d’archétype musical de l’électro-fest-noz.

Auteur : Karr Nij

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.