X
Inscription à la lettre d'info :
  • Quoi ?
  • Quand ?
    Date début

    Date fin
    ok
  • Où ?
     ok
    et à 20 km autour ok
  • Qui ?
Recherche cartographique

Accueil > Le magazine > Scène Retour

La guerre des mondes ?

4 mars 2019

Analyse

La guerre des mondes ?


Depuis quelques années le monde du spectacle s’approprie les nouvelles technologies de manière croissante en les utilisant en tant qu’objet, sur scène, ou sujet central des créations. En avril, deux spectacles seront présentés dans le département, offrant chacun une vision bien différente de la place de l’humain dans ces mondes émergeants. L’occasion pour nous de revenir avec leurs créateurs sur leurs intentions et leurs visions à ce sujet. Pensées croisées.
 


Quelle est la place de la technologie, de la machine dans vos spectacles ? entre objet et sujet, vous avez tous deux une vision bien différente de leur présence dans le spectacle vivant…


Gilles Rousseau (L’arbre à pixels) : Dans le spectacle, la technologie est présente sur scène via un dispositif d’écran représentant un arbre et des tablettes que nous utilisons pour interagir avec lui. Mais dans L’arbre à pixels, la machine n’est qu’un médium qui permet de raconter une histoire elle, très « organique » : celle de la rencontre entre un homme et une femme. Progressivement la relation entre les deux personnages fait évoluer ce végétal numérique de l’état primitif de graine à celui d’arbre.


Gaëlle Bouilly (Guerre et play) : Guerre et play est avant tout un spectacle sur la peur et la satisfaction dans laquelle nous aimons nous engouffrer : peur de l’autre, de notre environnement, de l’inconnu et par déclinaison, des machines. Sur le plateau, deux danseurs font face à une armée mobile de gobelets en plastique qui, progressivement, envahit l’espace, encercle les personnages qui sont amenés à réagir à cette menace. Au bout de la pièce, encerclés par cette armée désuète et machiavélique, les personnages n’ont d’autre alternative que de muter…


Dans la forme et le fond et les publics visés vous offrez tous deux une interprétation de la place des machines dans notre monde…


Gaëlle Bouilly : Ce sont nos craintes multiples et irraisonnées que nous avons voulu mettre en perspective sur le plateau… Pixels, stèles de cimetières ou cheminées de centrales nucléaires, c’est au spectateur d’interpréter la véritable nature de cette armée menaçante. Pourtant, poésie et magie sont très présentes dans la pièce à travers la notion de voyage que sont contraints de mener les deux personnages à l’image du Petit Prince de Saint-Exupéry.


Gilles Rousseau : Oui, la technologie m’intéresse à partir du moment où j’ai la possibilité de la détourner de son usage premier. Les écrans et les tablettes que les jeunes publics connaissent bien, sont détournés de leur fonction première pour nourrir l’imaginaire et devenir source de poésie.


Gilles, plus qu’un simple décor, cet arbre constitué d’écrans est le centre de toutes les interactions humaines dans votre spectacle. Il est presque un acteur à part entière non ? Dans le futur, quelle place pourront occuper les machines dans le spectacle vivant ?


Gilles Rousseau : Je ne suis pas très porté sur le « transhumanisme » dont beaucoup parlent en ce moment. Je pense vraiment que l’Homme gardera toujours la maîtrise de la technologie et de son destin. Dans ce spectacle, la machine reste à sa place comme un objet source de magie plus qu’un véritable acteur. Dans le monde du spectacle, nous explorons, expérimentons la technologie numérique comme n’importe quel autre médium. A mon sens, il ne s’agit que d’un passage, d’un moment donné, et non d’un but. D’ailleurs, la plupart des spectacles dits « numériques » m’ennuient assez rapidement…


- Propos recueillis par Marc
 


Guerre et play à voir le 13 avril 2019 au Petit Echo de la Mode à Châtelaudren
L’Arbre à pixels à voir le 25 avril 2019 au Palais des Congrès à Loudéac



Photo : Guerre et Play © Cie 29x27

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 

Bonjour à tous,
C’est avec joie que l’équipe du journal vous annonce que le CRI de l’Ormeau prépare sa rentrée et prévoit la sortie d’un numéro d’octobre à paraître fin septembre.

Nous avons tous hâte de reprendre le chemin des spectacles, concerts et expositions et de vous faire partager à nouveau le foisonnement culturel de notre territoire.

D’ici là, le CRI conserve sa formule numérique et continue de relayer toute l’actualité culturelle via son site internet et son agenda en ligne.

Si vous organisez une manifestation culturelle cet été, vous pouvez saisir votre évènement sur notre base de données avant le 20/07 prochain.
Si votre évènement se déroule au mois de septembre, n’hésitez pas à faire de même dès que vous en avez l’occasion.

Enfin, si votre évènement a lieu au mois d’octobre, merci de nous faire parvenir vos informations de programmation via le même processus avant le 10 septembre prochain.

Passez un bel été les Ormeaux !


La rédaction du CRI