X
Inscription à la lettre d'info :
  • Quoi ?
  • Quand ?
    Date début

    Date fin
    ok
  • Où ?
     ok
    et à 20 km autour ok
  • Qui ?
Recherche cartographique

Accueil > Le magazine > Livres et disques Retour

Dimitri Rouchon-Borie : Le Démon de la Colline aux Loups

14 juin 2021

Roman - Sélection Prix Louis-Guilloux 2021

Dimitri Rouchon-Borie : Le Démon de la Colline aux Loups


Duke, enfant maintenu à l’état d’animal par des parents bourreaux, revit depuis sa cellule les sévices endurés : humiliations, séquestration, punitions innommables. Il a depuis laissé parler son « démon » intérieur qui l’a conduit, en prison, à retracer ces événements dans une thérapie primale qui le replonge dans ses traumatismes.


Le « parlement » de Duke est une parole mixte, savamment dosée entre une syntaxe fruste, bancale, toujours à la limite du mal-dit, et une poésie dégoupillée qui atteint des éclats de grâce. Le souvenir de l’enfant se mêle aux constats de l’adulte, sans jamais vraiment savoir qui dit ou pense le mieux : c’est l’immédiateté qui règne, l’impression de recueillir le témoignage révoltant d’un narrateur spectateur de son propre désastre. Le récit agit comme une belle purge littéraire : rarement l’idée du « bien dit » n’aura été aussi mise à mal par Dimitri Rouchon-Borie qui réussit le pari risqué de mettre l’écriture au service d’une pensée brute, radicale, et qui fait mouche.
Résultat, le roman suinte l’humain dans ses aspects les plus sombres, mais aussi dans ses éclaircies les plus subtiles : la chaleur d’un corps, le désir d’ailleurs, l’apprentissage de l’autre. Sa lecture est une expérience rare, hypnotique, insupportable et éprouvante, mais paradoxalement jouissive, l’auteur ayant épousé le parti-pris de ceux qui n’ont pas les mots mais parlent juste. Et ce démon est juste, de bout en bout.


- Johann


Le Tripode, 17 €



Ce roman est en lice, aux côtés de neuf autres ouvrages, pour le prix Louis-Guilloux 2021. Porté par le Conseil départemental des Côtes d’Armor, il récompense un auteur dont le roman s’inscrit dans la lignée littéraire de l’écrivain briochin. Les critères de sélection portent sur l’excellence de la langue, les qualités romanesques du récit, l’acuité et la lucidité du regard posé sur les êtres, et la dimension humaine d’une pensée généreuse, refusant tout manichéisme, tout sacrifice de l’individu au profit d’abstractions idéologiques.


Découvrez ci-dessous la présentation de l’ouvrage par Fabienne Lesnevan, bibliothécaire à Erquy et membre du comité de sélection du Prix.


Derniers commentaires


  • Ce livre ne ressemble à aucun autre. L’auteur a su tenir le "parlement" de Duke tout au long de son histoire que l’on suit dans l’effroi, la tendresse et en sachant, dès le départ, qu’il n’y aura pas d’issue heureuse... même si on aimerait qu’il fasse la bonne rencontre et qu’il se libère de cette fatalité du malheur. La famille tortionnaire, la prison, la famille d’accueil, les amis, l’errance, la solitude, les moments de lueur, tout est fort et juste, insupportable et au plus proche de la douleur humaine.


    J’aimerais le relire et le faire connaître.


    Merci

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.