N°184

avril 2017
Télécharger Feuilleter Archives
 
X
Inscription à la lettre d'info :

  • Quoi ?
  • Quand ?
    Date début

    Date fin
    ok
  • Où ?
     ok
    et à 20 km autour ok
  • Qui ?
Recherche cartographique

Accueil > Le magazine > Scène Retour

Parole d’un expert décomplexé : "Nous savons tout"

26 août 2016

En 2015, Julien Lannou et deux autres artistes-plasticiens ont créé l’Université du Tout Savoir. Depuis, ils donnent des conférences sur la poésie, le vin, la magie, la frite, l’art et l’homme ou encore la culture.

Parole d’un expert décomplexé : "Nous savons tout"


Qu’est-ce que l’Université du Tout Savoir ?
Julien Lannou : C’est un collège d’experts et de spécialistes généralistes (1). Notre discipline d’application est la pangnose, la connaissance de tout, dont découle la pantologie, le discours sur tout, que l’on met en exergue dans le cadre de conférences où nous pouvons parler de tout. (…) Nos visées sont de partager notre savoir mais aussi de rendre les gens eux-mêmes omniscients.


Donc vous savez tout ?
Nous savons tout, oui.


Comment vous est venue l’envie de tout savoir ?
C’est venu de manière fortuite. En mars 2015, nous étions invités au Printemps des poètes à Poullaouën (29). En préambule du spectacle, il nous paraissait opportun d’expliquer au public ce qu’est la poésie, afin qu’il soit en mesure de bien appréhender nos textes. En fait, cette explication de la poésie a phagocyté le spectacle : elle a duré trois quarts d’heures et les poèmes deux minutes.
 


Super banco au Jeu des 1 000 €



Comment transmettez-vous cette pangnose ?
Nous pensons mettre en place à l’avenir des séminaires de pangnose, pour apprendre aux gens à maîtriser cette pratique. Mais, pour l’instant, nous avons davantage présenté des conférences grâce à la pantologie. Nous sommes plus dans la démonstration de la suprématie de la pangnose sur les autres sciences cognitives. C’est pour ça qu’il m’a paru intéressant d’aller au Jeu des 1 000 € pour en faire la promotion.

Jeu que vous avez gagné ?
Oui, avec l’aide de mon coéquipier, nous avons remporté le super banco (réécouter l’émission du 7 juin sur France Inter).


Outre votre savoir, quels outils mobilisez-vous dans vos conférences ?
Nous nous appuyons sur différents documents comme la vidéo. Nous sollicitons toujours les acteurs… Par exemple sur la culture, nous avions interviewé un livre : Bouvard et Pécuchet de Flaubert.
 


Expertise auprès des politiques
 


Qu’est-ce qui est le plus dur à comprendre ?
Le plus dur à accepter, c’est de tout savoir. Cela crée d’abord une espèce de vertige.


Recherchez-vous de nouveaux spécialistes de la pangnose ?
Notre collège a vocation à s’élargir. C’est paradoxal alors qu’étant omniscients, nous n’en avons pas vraiment besoin. Mais pour intéresser un maximum de personnes, c’est bien de faire appel à des experts avec des façons de faire différentes. Nous voulons tendre vers la parité femmes-hommes et nous sommes ouverts aux spécialistes issus de l’immigration ou migrants.


Julien Lannou


Quels sujets avez-vous abordé jusque-là ?
Nous avons commencé par la poésie, ensuite, nous avons traité de l’art et l’homme, du vin, de la crise climatique. Il faut savoir qu’on se donne une mission d’expertise auprès des politiques. Dans le cadre de la conférence sur la crise climatique, nous avions fait une présentation du Pure, le pôle unique de ressources écologiques. Et on regrette qu’il n’y ait pas eu plus d’écho.

En quelques mots, qu’est-ce que ce Pure ?
Je ne pourrais pas trop en parler parce que moi, j’étais juste présent sous la forme d’un yucca et je n’ai pas participé à la présentation, c’était Achille et Denis.
 


La pangnose, ça se prépare
 


Comment choisissez-vous les sujets ?
Nous nous donnons pour but de changer de thématiques à chaque fois. Quand les choses sont claires, elles sont claires, il n’y a pas besoin de réexpliquer.


Est-ce qu’il y a une chose que vous savez mais que personne ne sait ?
À révéler là tout de suite ? (Longue hésitation) Il ne me vient rien à l’esprit. En fait, la pangnose, c’est plus un positionnement par rapport au savoir qu’une acquisition exhaustive de connaissance. C’est un état d’être, un état de conscience, un état de connaissance et donc ça se prépare. Il y a toujours une préparation en amont de nos interventions (2).


Quelles seront les prochaines conférences ?
La prochaine, c’est le 24 septembre prochain au Pixie autour de la problématique des migrants. Nous privilégierons une approche parallèle en parlant du tourisme, qui est une autre forme de migration. Nous mettrons en évidence en quoi ces deux pratiques renvoient à notre condition première de nomade et comment elles pourraient dessiner un futur pour l’humanité. Les migrants ou les touristes posent la question de la frontière et pour nous le seul avenir est qu’il n’y en ait plus.


- Propos recueillis par Jean-Sé


(1) L’Université du Tout Savoir (UTS) a été fondée par Achille Berthou-Surtout, Denis Colin-Danlotre et Julien Lannou-Faipa. Ils ont depuis été rejoints par Lulu Karabine et Loeiza Beaudire-Fauvoir.


(2) Après l’interview, Julien Lannou-Faipa nous a transmis cette réponse par mail : "Je repense à présent à cette fameuse reconstitution de la bataille de Marignan. Il est communément admis que la Culture - en tant que vecteur d’émancipation populaire - a été inventée par André Malraux au début des années 60, or il n’en est rien. Même si la Culture demeure une découverte bien française, elle remonte précisément au mois de mai 1518 lorsque Léonard de Vinci offrit, au château du Clos Lucé à Amboise, une reconstitution de la bataille de Marignan pour les noces de Laurent II de Médicis et Madeleine de la Tour d’Auvergne, faisant appel à 10 000 figurants et à l’architecte Boccador qui élabora un faux château construit avec des toiles cloutées et une structure en bois : le premier spectacle son et lumière grand public, l’ancêtre du Puy du Fou, ni plus, ni moins."

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.