N°190

octobre 2017
Télécharger Feuilleter Archives
 
X
Inscription à la lettre d'info :

  • Quoi ?
  • Quand ?
    Date début

    Date fin
    ok
  • Où ?
     ok
    et à 20 km autour ok
  • Qui ?
Recherche cartographique

Accueil > Le magazine > Scène Retour

En vadrouille : Parasites

25 octobre 2015

Un spectacle de Galapiat Cirque, par Moïse Bernier, à la Passerelle à Saint-Brieuc

En vadrouille : Parasites


Et de 6 ! Le spectacle Risque zéro de la cie de cirque Galapiat, issue de l’école supérieure de cirque de Châlons-en-Champagne et implantée à Langueux, comptait 6 artistes circassiens. Après l’avoir joué 250 fois dans pas mal de pays du monde pendant 6 ans, les 6 compères ont décidé de monter chacun leur projet perso, tout en restant affilié à la compagnie.
C’est maintenant le tour de Moïse Bernier. On se souvient de lui, arpentant son mât chinois sans pesanteur apparente, également clown et violoniste. Peut-être par contrecoup de sa légèreté spectaculaire, Moïse a monté un spectacle sur la lourdeur de la vie et comment s’en débarrasser. Est-ce une façon de parler de soi-même ?
Avec ses 2 comparses, 2 musiciens qui abordent l’expérience du jeu scénique et acrobatique, ils sont confrontés à la lourdeur du bêton, jusqu’à s’en débarrasser et finir par s’envoler aves des ailes dans une incroyable ascension finale.
Et le clown ? Lui aussi a pris son pesant de gravité, avec ses textes dramatiques sur le mal-être. On met du temps avant de sourire. Tout ça se passe dans un univers peu coloré, saturé de poussière de bêton, où les effets de lumière composent une ambiance belle mais stressante. Un spectacle magnifique mais à déconseiller aux asthmatiques.


Auteur : Pat

http://galapiat-cirque.fr
 


Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.