N°187

juillet-août 2017
Télécharger Feuilleter Archives
 
X
Inscription à la lettre d'info :

  • Quoi ?
  • Quand ?
    Date début

    Date fin
    ok
  • Où ?
     ok
    et à 20 km autour ok
  • Qui ?
Recherche cartographique

Accueil > Le magazine > Edition Retour

Mérédith Le Dez : Cavalier seul

28 février 2017

Poésie

Mérédith Le Dez : Cavalier seul


Après Journal d’une guerre (Éditions Folle Avoine), pour lequel elle a reçu le Prix Yvan-Goll 2015, Mérédith Le Dez publie Cavalier seul, son nouveau recueil de poèmes. Décidément, Méredith Le Dez -oserais-je l’écrire - galope dans l’écriture. Et c’est un parcours d’obstacles difficile dont elle ne fait pas tomber beaucoup de barres ! Cinq opus en deux ans et un qui s’annonce pour bientôt ! Mais, se balader en sa compagnie dans Cavalier seul, c’est prendre son temps, le sien et le nôtre ! Et c’est bien agréable d’être accompagné par cette écriture tout en changement, sans lourdeur ni longueur, dans la musique de cette poésie libre, dont on perçoit à peine les contraintes.
Quatre cahiers pour ce Cavalier seul qui nous entraîne du manège à la ville, du présent au passé, sans regrets, du Souviens-moi à Noirétable - Tant de pages lues/ et oubliées/ me dévorent.
Cet objet-livre est également un bel ouvrage où les encres couleurs de Floriane Fagot sont en belle harmonie avec les mots.


- Francis de Malaunay


www.editions-mazette.fr

Cet ouvrage a reçu le prix Vénus Khoury-Ghata 2017 de poésie française.
Vénus Khoury-Ghata (Prix Goncourt de la Poésie en 2011), avec l’aide de Pierre Brunel, a créé en 2014 ce prix de poésie au féminin qui récompense la poésie française et, depuis 2017, la poésie étrangère traduite en français.

 

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.