N°187

juillet-août 2017
Télécharger Feuilleter Archives
 
X
Inscription à la lettre d'info :

  • Quoi ?
  • Quand ?
    Date début

    Date fin
    ok
  • Où ?
     ok
    et à 20 km autour ok
  • Qui ?
Recherche cartographique

Accueil > Le magazine > Carte blanche Retour

La Cie Lyncéus-Théâtre / Lena Paugam : L’écriture dans le vif

27 avril 2015
La Cie Lyncéus-Théâtre / Lena Paugam : L’écriture dans le vif


Les artistes du Lyncéus-Théâtre ont décidé en 2013 de s’installer dans les Côtes d’Armor avec un projet bien précis : inscrire leur pratique artistique sur un territoire, la concevoir avec et pour ses habitants, soulever des problématiques, lancer des débats, éveiller le désir d’un lien social plus fort alimenté par la pensée critique et l’engagement citoyen.


Nous considérons le théâtre comme une chose publique. Parce qu’il agit à travers la rencontre des artistes et de leurs spectateurs, le théâtre permet de réfléchir à ce qui s’éprouve universellement, il appelle à une réflexion émancipée de tout nombrilisme, à une pratique engagée au service de l’Humain dans sa totalité. De l’historiette à la grande Histoire, il observe les mouvements intimes du monde et en témoigne à travers des signes émis pour être ressentis aussi bien individuellement que collectivement.


Le théâtre d’art n’a pas vocation à divertir, il ne s’écrit pas pour donner un moyen d’échapper à soi et au monde, au contraire, il cherche à convertir l’émotion en force de vie, agit pour chacun, en chacun, personnellement. Sa puissance est dans le verbe, il nomme le monde, lui donne la parole. Il écrit la part indicible du sentiment, crée à partir du non-dit, du secret, du caché, il prononce la partie honteuse des choses, la marge des esprits, la part délirante des corps. Le théâtre se moque du danger, il est courageux pour tous, il danse au bord des précipices. Le théâtre d’art travaille pour la pensée mais agit sur les sens. C’est aux âmes qu’il s’adresse, pas seulement aux têtes.


Nous ne souhaitons pas défendre un théâtre réservé aux intellectuels. Nous pensons en revanche que l’idée d’un théâtre d’art et non de divertissement est à défendre pour la garantie d’un espace où la parole s’engage librement dans une réflexion sur la condition de l’homme contemporain.


En 2014, nous avons initié avec succès le Lyncéus Festival – écritures dans la ville -. Nous y avons invité des auteurs, plasticiens, cinéastes et musiciens à composer une œuvre à partir d’un lieu choisi par eux dans la commune de Binic. Ils sont venus en résidence d’écriture pendant l’année et leurs œuvres ont été réalisées au mois de juin par notre troupe. Cette année à nouveau, les 1,2,3 et 4 juillet 2015, le public pourra découvrir les œuvres in situ créées pour Binic. Notre thématique sera "Histoires d’Utopie".


De même, en cette année 2015, soutenus par Itinéraires Bis, nous avons eu le plaisir de travailler en résidence au sein du lycée Freyssinet autour d’un texte de l’auteur suédois Lars Norén intitulé Le 20 novembre (un monologue inspiré du fait divers d’un attentat en milieu scolaire ayant eu lieu en Allemagne le 20 novembre 2006). Nous y avons rencontré deux classes de seconde générale. Les élèves ont réagi à nos propositions autour de la pièce, répondu à nos questions, posé les leurs. Le spectacle est conçu pour être joué dans une salle de classe, les spectateurs assis à des tables d’élèves seront plongés au cœur de la représentation. Créer un spectacle in situ, c’est-à-dire le composer pour un espace brut non spécifiquement théâtral, c’est se donner la possibilité de déplacer le spectateur et de lui proposer un autre engagement au cours de la représentation, une autre attitude, une autre écoute. C’est aussi se contraindre à adapter ou à renouveler son langage théâtral. Nous pensons aujourd’hui que le théâtre doit réfléchir à nouveau à la manière d’aller à la rencontre de ses spectateurs et de les inscrire dans son processus de création.


Nous sommes une quinzaine d’artistes de divers horizons. Notre compagnie s’appelle Lyncéus-Théâtre. Elle est née à Binic en 2013 et notre devise est : "Voici le jour et nous y croyons".

L. P.


---

Lena Paugam est née à St-Brieuc. Elle a commencé le théâtre au centre culturel Victor-Hugo à Ploufragan dans le cours de Jeanne François. Puis, à Paris, après une Hypokhâgne et une Khâgne classique au lycée Molière, elle a étudié la philosophie et les arts du spectacle vivant. Formée en tant que comédienne et metteur en scène au Conservatoire National Supérieur d’Art Dramatique, elle est revenue dans les Côtes d’Armor où elle a créé la compagnie Lyncéus-Théâtre. Depuis 2012, elle prépare un doctorat de recherche par la création artistique autour de la question du désir, en tant que puissance d’action au théâtre. Elle enseigne l’esthétique du théâtre au lycée Henri IV, et travaille également en tant qu’intervenante au CNSAD à Paris.

Actualité 2015 en Côtes d’Armor :
Le 20 novembre, théâtre de Lars Norén, du 19 au 21 mai à St-Brieuc, dans le cadre du festival Pas Sages organisé par Itinéraires Bis.
Lyncéus Festival du 1er au 4 juillet à Binic.

www.lynceustheatre.com


Photo : Le 20 novembre © Lena Paugam

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.