N°187

juillet-août 2017
Télécharger Feuilleter Archives
 
X
Inscription à la lettre d'info :

  • Quoi ?
  • Quand ?
    Date début

    Date fin
    ok
  • Où ?
     ok
    et à 20 km autour ok
  • Qui ?
Recherche cartographique

Accueil > Le magazine > Edito Retour

Juin 2014 : Le Cri d’Ouroboros

1er juin 2014


(Lire d’abord l’édito de la lettre d’info d’Itinéraires Bis dont ceci est la suite)
 


... Quand j’ai débarqué sur les rives costarmoricaines en 1998 (en tant qu’immigré alsacien, pas moine irlandais, je m’appelle Patrice pas Patrick !), ce n’était pas du tout prémédité de ma part de choisir ce territoire à l’activité culturelle si riche. Imaginez que je sois tombé en Lozère ! Mais je ne vais pas épiloguer sur cette richesse, je l’ai déjà beaucoup fait, et puis vous le savez bien puisque vous lisez le Cri.
Parlons plutôt du vieillissement. Le Cri de l’Ormeau a 15 ans.
Sachant qu’une année de chien compte pour 7 années humaines, pour combien compte une année de magazine culturel ? Est-ce que le Cri ne sera majeur que dans 3 ans, ou bien entre-t-il en sénilité ? Je pense plutôt qu’il en est à un âge de raison, une raison qui l’a poussé par exemple à un certain ravalement de façade en rénovant entièrement ses bureaux et son site Internet (allez-y et dîtes-nous), mais raison qui ne l’empêche pas aussi d’être déraisonnable. La déraison est nécessaire à l’imagination, à la création, à l’art, à l’évolution.
Mais trop de déraison tue, je suis bien placé pour le savoir, et ce qui ne tue pas renforce, et voici un serpent qui se mord la queue, un Ouroboros, symbole du paradoxe. La raison est dans le fond du puits, laissons-la prendre l’air de temps en temps, mais qu’elle ne s’échappe pas !
Créer le Cri de l’Ormeau en 1999 était tout sauf raisonnable. Il faut croire alors que je suis un mort vivant. On m’a effectivement déjà dit que je ressemblais à un zombi.
J’ai conscience d’avoir dit ici beaucoup d’âneries, victime d’un procédé proche de l’écriture automatique, c’est pourquoi je m’arrêterai par cette conclusion : faut l’taire !


Patrice Verdure
Handicapé de la raison

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.