N°190

octobre 2017
Télécharger Feuilleter Archives
 
X
Inscription à la lettre d'info :

  • Quoi ?
  • Quand ?
    Date début

    Date fin
    ok
  • Où ?
     ok
    et à 20 km autour ok
  • Qui ?
Recherche cartographique

Accueil > Le magazine > Carte blanche Retour

Guylaine Kasza : Comédienne-conteuse voyageuse

4 janvier 2016
Guylaine Kasza : Comédienne-conteuse voyageuse


Il y a de grandes flaques de sang sur le monde
où s’en va-t-il tout ce sang répandu
Est-ce la terre qui le boit et qui se saoule
drôle de soûlographie alors
Si sage... si monotone...
Non la terre ne se saoule pas
la terre ne tourne pas de travers
Elle pousse régulièrement sa petite voiture ses quatre saisons
La pluie... la neige...
La grêle... le beau temps...
Jamais elle n’est ivre
C’est à peine si elle se permet de temps en temps
un malheureux petit volcan
Elle tourne la terre
Elle tourne avec ses arbres... ses jardins... ses maisons...
Elle tourne avec ses grandes flaques de sang.

Extraits de Chanson dans le sang, Jacques Prévert


Elle tourne, elle tourne, la terre !
Et nous ? On ne tourne pas rond sur cette terre qui est parfois, si souvent, très souvent, si jolie avec sa petite voiture des quatre saisons ! Face à une violence sous toutes ses formes, face à cette folie, je me dis qu’est-ce que je peux faire, moi ? Qu’est-ce que je peux faire ? Moi, petite bonne femme ? Baisser les bras ? Désespérer ? Non ! Et à l’instar des aînés comme Stéphane Hessel, Marcel, mon grand-père, tous ceux connus et inconnus qui se sont indignés un jour, qui ont dit non face à l’injustice, à l’horreur, aux crimes, qui se sont levés droits comme ce point d’exclamation d’INDIGNEZ-VOUS ! je dis : Haut les cœurs ! Je dis : debout pour continuer d’écrire l’Histoire, notre histoire et non pas avec le sang mais avec les mots, la parole, le théâtre et la poésie. Je dis : hissons-nous sur les épaules des géants, afin que les lucioles ne s’éteignent pas, ces trouées lumineuses, ces parcelles d’humanité qui insistent, résistent, persistent pour reprendre les mots de Didi Hubermann. Se tenir sur les épaules des géants pour voir plus loin, pour imaginer demain...


Rêver demain, c’est cheminer, se mettre en mouvement, c’est ressusciter l’espérance au cœur même de la désespérance. L’espérance n’est pas synonyme d’illusion. "L’espérance vraie sait qu’elle n’est pas certitude, mais elle sait que l’on peut frayer un chemin en marchant." (Edgar Morin).
Demain, c’est aujourd’hui, rêver demain, c’est regarder devant soi en regardant de temps en temps par dessus son épaule pour ne pas oublier hier, c’est se dire qu’aujourd’hui n’est qu’un moment dans cette longue histoire qu’est notre humanité.
Rêver demain, c’est faire confiance à celles et ceux qui feront le XXIe siècle. Aussi, avec mes carnets de voyages sous le bras, je vais à la rencontre de cette jeunesse qui me fait tenir debout, qui me bouscule dans mes certitudes, qui m’incite à créer... "Créer, c’est résister. Résister, c’est créer !", écrit Stéphane Hessel à 93 ans. Et je me répète cette phrase en boucle.
Lors de ces multiples rencontres avec cette jeunesse m’est venue l’envie impérieuse, le désir, à les écouter plus attentivement, de créer un spectacle, Voyages aux Pays d’Adolescence... Et demain ?, autour de leur parole spécifique : comment envisagent-ils le monde de demain ? Comment envisagent-ils leur implication dans le modelage de leur société, de notre société ? Et les entendre, n’en déplaise à certains, fait du bien, me fait du bien !
Aussi à partir de 2016, de la Bretagne au Liban jusqu’en Grèce, terre de la Démocratie et du théâtre, j’irai dans les mois qui viennent écouter et collecter ce que cette jeunesse au-delà des frontières a à me dire, à nous dire !


Guylaine et les Afghans © Guylaine Kasza


Guylaine Kasza : Comédienne-conteuse globe-trotteuse aux Pays d’Adolescence
Guylaine Kasza est une voyageuse. Elle part pour éprouver le monde. Il naît de ses rencontres des spectacles qui nous parlent tout autant des premiers âges mythiques du monde, que du quotidien le plus présent. Depuis 1989, au sein de la compagnie Carnets de Voyages installée à Saint-Brieuc et soutenue par le Conseil régional de Bretagne, le Conseil départemental des Côtes d’Armor et la DRAC Bretagne pour des projets spécifiques, elle a une forte volonté de s’inscrire à travers la littérature orale et populaire, le théâtre, dans la vie de la cité et faire que chaque création, chaque spectacle en diffusion, chaque projet mené en médiation culturelle, soit pour elle des outils pour transmettre des valeurs citoyennes et humanistes. Elle offre à nos imaginaires les formes contemporaines des arts du récit.


Pour sa prochaine création Voyages aux Pays d’Adolescence... Et demain ?, elle part collecter la parole des jeunes à travers le monde en faisant une étape au Lycée Agricole de Caulnes dès le mois de janvier 2016 (en partenariat avec Itinéraires Bis) et sera en résidence à Beyrouth au mois de mars.


www.carnets-de-voyages.org


Lire la version publiée dans le Cri de l’Ormeau de janvier 2016.


Photo haut de page © Christian Berthelot

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.