N°188

septembre 2017
Télécharger Feuilleter Archives
 
X
Inscription à la lettre d'info :

  • Quoi ?
  • Quand ?
    Date début

    Date fin
    ok
  • Où ?
     ok
    et à 20 km autour ok
  • Qui ?
Recherche cartographique

Joris Munier
Illustrateur du mois

Accueil > Le magazine > Edition Retour

Frédéric Paulin : Le Monde est notre patrie

7 avril 2017

Roman noir

Frédéric Paulin : Le Monde est notre patrie


Sous un titre qui claque et qui a du sens (il représente la devise des mercenaires Orbs patria nostra), se cache une histoire noire à souhait, celle de Maxence Stroobants, un géant à l’oreille coupée, mercenaire aguerri dirigeant une boîte de sécurité (militaire) privée.
Stroobants Secure SA fournit ses services à des dignitaires, des organisations internationales ou encore des lobbyistes assoiffés de marchés juteux. Cette société sillonne les zones en conflit, à fort risque sécuritaire comme le Mali, le Niger ou encore l’Irak.
Les opérations menées par les contractors de Stroobants sont d’ordre paramilitaires. Escorter, sécuriser, défendre les intérêts économiques et politiques de pays ou de sociétés privées au risque d’être impliqué dans des scandales. Car la guerre est un marché en or, qu’elle soit de haute ou de basse intensité et chacun veut en tirer profit, quitte à se brûler les ailes. Et ce n’est pas forcement sur le terrain que la mort rôde, la mère patrie semble bien plus dangereuse.


Les SMP (sociétés militaires privées) tiennent une place majeure dans le roman, mais l’histoire ne se résume pas à un débat sur ce sujet. C’est aussi et surtout un récit sur ces mercenaires, sur le lien « à la vie, à la mort » qui les unit lors des missions, sur l’amour qu’il est bien difficile de caser parmi ce chaos.


Petit extrait : « Selon moi, le degré d’intensité d’un conflit reflète l’incapacité du politique à préciser ses objectifs mais surtout son incapacité à atteindre ses objectifs sur le terrain. C’est là que nous, entreprise de sécurité et de défense, intervenons. C’est là que nous sommes devenus nécessaires. Un mal nécessaire. »


Roman d’une grande qualité tant au niveau de l’écriture, que du scénario.
L’auteur maîtrise parfaitement son sujet, s’y balade avec aisance, permettant ainsi au novice comme au connaisseur de l’accompagner dans ce monde pas très choupinou.


Frédéric Paulin a à son actif de nombreux romans noirs et des prix amplement mérités. Auteur entre autres de La Dignité des psychopathes, 600 coups par minutes et La Grande peur du petit blanc (collection Goater Noir), on peut aussi le retrouver dans des recueils de nouvelles.


- Val


Collection Goater Noir

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.