N°191

novembre 2017
Télécharger Feuilleter Archives
 
X
Inscription à la lettre d'info :

  • Quoi ?
  • Quand ?
    Date début

    Date fin
    ok
  • Où ?
     ok
    et à 20 km autour ok
  • Qui ?
Recherche cartographique

Accueil > Le magazine > Carte blanche Retour

Clotilde de Brito : Au bonheur des mots

1er juin 2015
Clotilde de Brito : Au bonheur des mots


Le mercredi après-midi, c’était cours de piano. J’allais à pied jusqu’à Lambé et la Marche Turque succédait à la marche brestoise. Puis ma mère passait après son travail me chercher en voiture parce qu’il pleut parfois sur ma ville. J’allais l’attendre dans la médiathèque qui venait d’ouvrir ses portes et sentait encore la peinture. J’avais 14 ans. Et c’est en flânant au hasard des rayons que je le vis. Grand, épais, la couverture engageante, son titre surtout me plut : "Au bonheur des mots", de Claude Gagnière. Il portait un sous-titre également sympathique : "encyclopédie souriante et irrévérencieuse de la culture et des lettres françaises". Je l’ouvris une première fois, puis tous les mercredis, après mes gammes, études et sonates, je plongeais avec délices dans ses 700 pages. J’en lisais à chaque fois une dizaine (ma mère arrivait souvent trop tôt…).


Poussant plus avant mes connaissances musicales, je découvris entre autres que l’hymne de Saint Jean-Baptiste était à l’origine du nom des notes, que le compositeur Arcangelo Corelli était mort de chagrin d’en avoir fait une fausse, et que Lully avait péri d’un accès de colère (il s’était planté le bâton de direction dans l’orteil et n’avait pas survécu à la gangrène).


J’appris également des choses merveilleusement étonnantes et fabuleusement inutiles. L’astaciculture est l’élevage des écrevisses. Le mot Velcro est un mot-valise formé de velours et de crochet. La bélonéphobie est la peur des aiguilles et la lachanophobie, la peur des légumes. Le mot vacarme provient de l’interjection néerlandaise "wach-arme" (signifiant bien sûr "hélas ! pauvre que je suis !"). Porter des orties dans la poche protégerait de la foudre et les rêves du vendredi se réalisent paraît-il…


Mais ça sert à quoi de savoir des choses qui ne servent à rien ? A rien ! A tout !


J’y rencontrai pour la première fois Alphonse Allais et Pierre Dac et leurs calembours, Pérec et ses lipogrammes, Queneau et l’Oulipo… Et parfois dans la médiathèque silencieuse, je me retenais pour ne pas rire à gorge d’employé.


Je me familiarisai avec une quantité extraordinaire de jeux à créer avec les mots ! A moi acrostiches et charades à tiroirs, poèmes monosyllabiques, olorimes et fables express que j’ai toujours grand plaisir à composer et dont voici deux petits exemples de mon cru :


Une petite assemblée de rongeurs cinéphiles
Regarda un instant l’écran de cinéma
Puis mourut en poussant un râle d’un nouveau style...
Moralité :
Ils firent la connaissance de l’innovant tue-rats (Lino Ventura)


Un lérot magnifique aux mœurs inhabituelles
Enfanta un beau jour de petits rats chétifs
En beuglant comme une vache. Vous êtes dubitatif ?
Pourtant le beau lérot de rats vêle ! (le boléro de Ravel)


Cette encyclopédie était passionnante, je feuilletais à chaque fois mille champs de possibles. Tant de portes s’ouvraient ! Dans un monde trop contraint, les mots éloignaient les limites, prêtaient leurs syllabes à toutes les fantaisies.
J’ai ensuite rapidement su que les mots ne doivent pas rester dans les livres. Qu’il faut les utiliser, jouer avec eux, leur faire prendre l’air (et parfois l’air du temps), les dire pour qu’ils vivent, et cultiver le gai savoir, la joie d’apprendre et de transmettre.


Aujourd’hui, j’ai un exemplaire de cet excellent livre dans ma bibliothèque. Lorsque le sens des choses m’échappe, je l’ouvre comme une fenêtre et je respire un peu mieux.

---
Entre théâtre, poésie et chanson, Clotilde de Brito navigue dans plusieurs univers, humoristiques, décalés ou plus sérieux.
A partir de 2002, elle écrit de nombreux sketches collectifs et met en scène en 2006 sa première pièce "La Mémoire et l’oubli". En solo, elle se fait souffleuse de vers ou conférencière décalée. Elle découvre le slam en 2013, remporte l’édition 2014 du Grand Slam National et arrive 2è en compétition européenne à Reims en février 2015. Elle aime faire découvrir ses textes, mais aussi prêter sa voix aux mots d’autres auteurs, classiques ou contemporains, lors de lectures publiques ou de scènes théâtrales.

Actualité : Participation à la Coupe du monde de slam à Paris du 2 au 7 juin 2015. Spectacle Clo et Toto s’emmêlent les mots à la Fête du Valais à St-Brieuc samedi 20 juin 2015.

Plus d’infos sur l’artiste : autourdeclo.over-blog.com


Photo : Les hirondelles ne composent qu’en tierces

Derniers commentaires

  • Bonsoir Clo !

    Te lire est non seulement instructif, mais ton style et tes sujets sont si divers et variés que l’on éprouve un véritable bonheur à te lire, c’est ainsi que je trouve toujours tes textes trop courts (en temps) mais si riches en images et émotions, vivants quoi !! cela fait beaucoup de bien à l’esprit et au cœur ! quel que soit le sujet tu sais susciter chez ton lecteur cette curiosité d’enfant émerveillé que l’on oublie un peu en grandissant (ou plutôt en vieillissant) ; jamais blasée en te lisant. Mille mercis à toi et surtout continue à poser tes mots sur les ailes du vent, ils voyageront doucement de l’un à l’autre et plus loin encore....
    BIZzzzzzzzzzzzzzz

  • Bonjour Clotilde
    Je suis tombé sur votre site en tapant sur google : le beau lérot deux rats vêle. Je venais de trouver de calembour (holorime) et m’apprêtait à le poster sur mon blog (en version illustré) quand je me suis dit qu’il fallait que je m’enquisse de savoir si le jeu de mots n’avait pas déjà été créé.
    Et là, désillusion, je tombe sur votre site !
    Cela dit nos univers se ressemblent étrangement.
    Je joue également avec les mots (calembours, allitérations...)
    Je vais me diriger sur votre blog pour en savoir plus...
    Cordialement
    Fabien JANSSENS
    http://fabienjanssens.blogspot.fr/

  • bonjour Clotilde,
    je suis prof des écoles en CE2/CM1 dans les Côtes d’Armor, j’aime beaucoup ce que vous faites, acceptez-vous de travailler dans les écoles ?
    merci, cordialement
    Véronique

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.