N°192

décembre 2017
Télécharger Feuilleter Archives
 
X
Inscription à la lettre d'info :

  • Quoi ?
  • Quand ?
    Date début

    Date fin
    ok
  • Où ?
     ok
    et à 20 km autour ok
  • Qui ?
Recherche cartographique

Accueil > Le magazine > Edito Retour

Septembre 2016 : A la bourse du monde, quelle est la cote d’Armor ?

1er septembre 2016


Septembre. En vous regardant bien, je vois des têtes nouvelles qui viennent peupler nos Côtes d’Armor. Que vous soyez venus ici par choix ou par obligation, vous semblez inquiets, mais je vous rassure : ce n’était pas une mauvaise idée de venir vous installer dans ce département. Je ne vais pas vous lister les nombreux charmes de notre territoire, vous les découvrirez bientôt. Certaines particularités vous surprendront : j’ai connu une Alsacienne qui ne voulait pas me croire quand je lui disais qu’on trouvait des dauphins, des requins, des phoques dans la Manche. "Avec toi, on ne sait jamais quand tu blagues".
Et puis vous avez peut-être entendu vaguement parler d’un certain "Cri de l’Ormeau". Permettez-moi ici de me présenter : my name is Ormeau, Crideul Ormeau. Ce magazine, car c’en est un, ne parle pas de coquillages, mais de culture. Même si nous sommes dans un département assez rural, il ne s’agit pas du sens "cultural" mais "culturel". Vous ne le saviez peut-être pas mais la culture est une des plus grandes richesses actuelles des Côtes d’Armor.
"Mais, mon cher Crideul, qu’entendez-vous par culture ?" Très bonne question, merci ! L’Unesco, en 1982, disait "La culture est l’ensemble des traits distinctifs, spirituels et matériels, intellectuels et affectifs, qui caractérisent une société ou un groupe social".
Manger du poisson le vendredi c’est culturel. Se serrer la main pour se saluer, porter une robe ou un pantalon ou une burqa, taper dans une baballe pour la faire entrer dans un troutrou, s’enivrer le samedi soir, danser la gavotte... Tout ça c’est culturel. Mais ce qui nous intéresse ici c’est une sous-définition plus restrictive de la culture : l’ensemble des activités artistiques humaines et des biens et services produits par cette activité. Une culture qui n’est pas que du divertissement, mais a des incidences humaines, sociétales, économiques considérables.
Voilà de quoi parle le Cri de l’Ormeau, chaque mois, depuis 17 ans.


Patrice Verdure - Culturophile


Ce texte est le teaser d’un speech (sur la culture, bien sûr) que je donnerai le 24 septembre au cours d’une conférence TedX, aux côtés de sept autres intervenants sur d’autres thèmes, à Trégueux salle Bleu pluriel.
Voir www.tedxsaintbrieuc.com
PatrX

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.