N°184

avril 2017
Télécharger Feuilleter Archives
 
X
Inscription à la lettre d'info :

  • Quoi ?
  • Quand ?
    Date début

    Date fin
    ok
  • Où ?
     ok
    et à 20 km autour ok
  • Qui ?
Recherche cartographique

Accueil > Le magazine > Acteurs culturels Retour

Quartier livre pour les détenus

26 avril 2016

Entre la maison Louis-Guilloux et la maison d’arrêt, Laurence Vilaine, auteure à l’écriture sensible et poétique, débute fin avril une résidence à Saint-Brieuc.

Quartier livre pour les détenus


Six semaines durant, Laurence Vilaine mènera des ateliers auprès des détenus, au rythme de deux ou trois par semaine. "Je ne suis pas prof, explique-t-elle. J’aimerais bien que l’on compose quelque chose ensemble. Je pourrais venir avec un petit texte que j’aurais écrit et qu’ils poursuivraient."


Parallèlement, elle travaillera sa propre écriture. Elle apportera notamment le manuscrit d’un roman inachevé, "qui se repose". Elle y retournera. Peut-être. "Je n’ai pas de plan bien défini. Il faut accepter cette part d’inconnu, faire avec."


Cette résidence fait partie du projet Quartier livre, initié cette année par Livre et Lecture en Bretagne pour lutter contre l’illettrisme dans les prisons bretonnes. Là, les livres ne sont pas en terrain tout à fait inconnu, ils y ont même des bibliothèques, tout autant lieux de convivialité que de lecture. Mais avec ce projet, l’ambition est de toucher des personnes qui ne sont pas lectrices, leur amener d’autres livres, avec d’autres codes.


Des étagères hors les bibliothèques
Pas de codes-barres d’abord : l’emprunt se fait sans contrôle. Et puis le lieu : des étagères sont installées en dehors de la bibliothèque, dans un lieu de passage, une salle de sport, etc. La mise en place du projet est accompagnée par l’intervention de comédiens, ceux du Théâtre du Totem à Saint-Brieuc.


Et Laurence Vilaine ? C’est le deuxième volet de Quartier livre, organiser une résidence dans une prison. Et pour cette première, celle de Saint-Brieuc a été choisie pour ses liens anciens et solides avec les bibliothèques. La candidature de l’écrivaine nantaise s’est quant à elle imposée pour "son attention portée aux personnes en situation de fragilité" explique Gaëlle Larher, bibliothécaire. Laurence Vilaine a déjà travaillé avec des patients d’une clinique psychiatrique, ou des gens en marge dans le cadre d’une résidence dans le quartier Viarme-Talensac à Nantes. Elle a publié en 2011 Le Silence ne sera qu’un souvenir, autour d’une communauté rom de Slovaquie, et s’apprête à sortir son deuxième roman, La Grande Villa.


- Jean-Sé


Laurence Vilaine sera l’invitée d’Un auteur, un livre le 20 mai à la bibliothèque André-Malraux de Saint-Brieuc.
www.livrelecturebretagne.fr


 


Photo : Laurence Vilaine © Loïc Le Loët

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.