N°190

octobre 2017
Télécharger Feuilleter Archives
 
X
Inscription à la lettre d'info :

  • Quoi ?
  • Quand ?
    Date début

    Date fin
    ok
  • Où ?
     ok
    et à 20 km autour ok
  • Qui ?
Recherche cartographique

Accueil > Le magazine > Edito Retour

Octobre 2017 : Marron d’automne

4 octobre 2017


Dans la presse, on appelle ça des marronniers. Janvier : vœux, résolutions, soldes ; février : hiver qui n’en finit pas ; avril : printemps et nature qui revit ; mai : fête des mères ; juin : examens ; juillet : vacances ; septembre : rentrée ; décembre : Noël... Et fin octobre-début novembre : Halloween. Même si j’aime bien la crème de marron, je cherche à éviter les marronniers.


Ainsi, quand Bleu pluriel, le centre culturel de Trégueux, a proposé de donner une soirée carte blanche au Cri de l’Ormeau la veille du 1er novembre, après les premières secondes de surprise, suivies de quelques minutes de plaisir d’être sollicités de façon aussi nouvelle, puis de gratitude enthousiasmée mêlée de trac embarrassé, la réaction unanime de notre équipe fut « On ne va quand-même pas faire du Halloween et ses citrouilles ! ». Et on s’est mis à vouloir célébrer la mort avec des artistes hyper-vivants mais bousculants, peut-être même à déconseiller aux enfants. D’autant plus que cette soirée est intégrée à un festival dénommé Les Mots dits. Cheminement de pensée : mots dits, maudits, bal des maudits, bar des maudits, bars, tournée des bars...
Donc, des bars. D’entrée de jeu, un bar interlope où vous évoluez au milieu de marionnettes à taille humaine, à la mine patibulaire-mais-presque, animées par le collectif L’Autre Direction, une bande d’énergumènes créateurs géniaux occupant une chapelle désaffectée au fin fond d’une forêt du Quillio, qu’on a vus l’année dernière dans un spectacle multi-genre, Terres libres, qui nous a marqués, voire impressionnés. Puis on passe au bar Chez Paulette. On a invité dans son rade Ingrid Vasse, une collectionneuse-diseuse de lettres d’amour à ne pas mettre dans toutes les oreilles. Et aussi, cerise sur le gâteau, une poétesse-rockeuse survitaminée, Caroline Crozat, entourée de ses folles peintures.
Et si on mettait un clandé ? Ça non, ce n’est pas possible !


Patrice Verdure
Pas citrouille que ça


Soirée Le Bar des maudits : mardi 31 octobre 2017 à Bleu Pluriel (Trégueux).


Collectif Autre Direction © Guillaume Feuillet

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.