N°188

septembre 2017
Télécharger Feuilleter Archives
 
X
Inscription à la lettre d'info :

  • Quoi ?
  • Quand ?
    Date début

    Date fin
    ok
  • Où ?
     ok
    et à 20 km autour ok
  • Qui ?
Recherche cartographique

Joris Munier
Illustrateur du mois

Accueil > Le magazine > Disques Retour

Meskach’ : Eirentalism

6 mai 2017

Folk Irlande/Balkans

Meskach’ : Eirentalism


Ouvrir les frontières, ouvrir les esprits, tel semble le parti pris de Meskach’, groupe de Glomel, avec ce premier album appelé Eirentalism.
Articulé autour du violon et de la voix de Stella Rodrigues, de la guitare et du bouzouki de Joachim Mouflin et des percussions diverses et variées (ainsi stipulées dans le livret) de Yves-Marie Berthou, le trio (plus quelques invités) nous conduit à travers l’Europe, en partant de l’Irlande pour arriver aux Balkans. En effet, le groupe reprend et réarrange des morceaux traditionnels de Macédoine, Bulgarie, Pays-Bas, Irlande bien sûr, mélangeant ainsi les thèmes celtiques avec ceux plus orientaux des pays slaves (d’où le titre de l’album, jeu de mot malin pour lier les inspirations du groupe). Qu’est-ce qui, au final, démarque Meskach’ d’autres artistes du même univers ? Outre une cohésion entre les morceaux choisis, il se dégage une véritable énergie dansante, appuyée par des arrangements modernes, lorgnant parfois vers le psychédélisme (utilisation d’une pédale wah wah) et un je-ne-sais-quoi punk (que l’on retrouve parfois chez Emir Kusturica). Un disque extrêmement plaisant à écouter, mais qui saura aussi nous attirer sur la piste de danse d’un bal folk.


- P.B.


Stella Rodrigues - violon, voix
Joachim Mouflin - bouzouki
Yves-Marie Berthou- percussions


www.samasa.com - www.coop-breizh.fr


Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.