N°188

septembre 2017
Télécharger Feuilleter Archives
 
X
Inscription à la lettre d'info :

  • Quoi ?
  • Quand ?
    Date début

    Date fin
    ok
  • Où ?
     ok
    et à 20 km autour ok
  • Qui ?
Recherche cartographique

Joris Munier
Illustrateur du mois

Accueil > Le magazine > Edito Retour

Mai 2015 : Le petit bout de la lorgnette

1er mai 2015


Comment voit-on les Côtes d’Armor à distance ? Un pays rural, enrichi depuis des lustres par l’élevage de porcs, un pays humide, granitique, bordé par les plus belles côtes de France surplombant une mer truffée de rochers, de courants dangereux, de poissons, huîtres, moules, coquilles St-Jacques, un pays dont l’industrie principale est l’agro-alimentaire ? Certains éloignés savent aussi que les Côtes d’Armor regorgent de hautes technologies. Tout cela a forgé le caractère exceptionnel du Costarmoricain. Rappelons-nous que le village d’Astérix était dans le coin. Mais est-ce que ça vous convient bien comme images de marque ? Ah, j’oubliais : depuis quelques décennies les Côtes d’Armor sont aussi devenues un des principaux pays de France pour l’art et la culture. D’aucuns prétendent que c’est même le 6è département français le plus "culturé". L’art et la culture sont signes de raffinement, d’intelligence, d’imagination, d’inventivité, de festivité, d’humanisme. C’est une des plus grandes forces positives des Côtes d’Armor, contribuant grandement à son attractivité, et il faut tout faire pour la maintenir. La culture est attaquée de tous côtés par la crise. Les moyens qui lui sont alloués baissent d’année en année, mais réfléchissez bien aux conséquences sur l’avenir du Monde ! De tous bords militons ensemble pour l’humanisme. D’autant plus que des relents nauséabonds (non liés au lisier) empuantissent de plus en plus notre atmosphère, embrumant des cerveaux qui se trompent ainsi de cible. Et rappelons-nous la parole de Victor Hugo : "Les réductions proposées sur le budget des lettres et arts sont insignifiantes au point de vue financier, et nuisibles à tous les autres points de vue. Quel est le grand péril de la situation actuelle ? L’ignorance, plus encore que la misère. C’est à la faveur de l’ignorance que certaines doctrines fatales passent de l’esprit impitoyable des théoriciens dans le cerveau confus des multitudes. Et c’est devant un pareil danger qu’on songerait à mutiler ces institutions qui ont pour but de poursuivre, de combattre, de détruire l’ignorance !"


Patrice Verdure
Alias Patrix Verdurix

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.