N°192

décembre 2017
Télécharger Feuilleter Archives
 
X
Inscription à la lettre d'info :

  • Quoi ?
  • Quand ?
    Date début

    Date fin
    ok
  • Où ?
     ok
    et à 20 km autour ok
  • Qui ?
Recherche cartographique

Accueil > Le magazine > Edito Retour

Janvier-février 2016 : Petits ruisseaux et grandes rivières

23 décembre 2015


Doit-on se tourner vers le privé pour compenser le manque de subventionnement des projets culturels ? Désinvestir les pouvoirs publics de leur rôle de soutien à l’action culturelle, dont on sait bien qu’elle est le plus souvent déficitaire, au profit d’une culture commerciale, est-ce là le risque ? D’abord si elle est déficitaire à 1re vue, c’est une erreur d’appréciation quand on sait que le secteur culturel contribue sept fois plus au PIB français que l’industrie automobile.
Mais il existe un moyen de faire appel au privé et au public ensemble dans une belle synergie.


Si chaque foyer costarmoricain imposable verse 3 euros par mois dans un pot commun pour mécèner un projet, ça ne lui coûtera en fait qu’1 seul euro, puisque l’administration fiscale lui remboursera 66% de son don en réduction d’impôt (article 200 du Code général des impôts). Le fisc va donc "subventionner" le projet en question de 2 euros par mois. Multiplions ces 3 euros par 185 000 foyers fiscaux imposables, puis par 12 mois, le projet va donc recevoir 6,66 millions d’euros en un an ! Ne reste plus qu’à concevoir le bienheureux projet qui va motiver ces 185 000 foyers. Or il se trouve qu’est née récemment l’idée de faire désigner St-Brieuc et les Côtes d’Armor Capitale Européenne de la Culture en 2028, ce qui serait un formidable facteur de développement pour notre département (voir explications sur www.stbrieuccotesdarmor2028.com). Il ne devrait pas être trop difficile de démontrer l’intérêt de cette démarche, et donc de persuader la population d’apporter sa modeste contribution. Etant donné que nous avons 12 ans devant nous pour atteindre 2028, on pourrait récolter 12*6,66 = environ 80 millions d’euros, subventionnés par l’administration fiscale à raison de 52,8 millions ! Un beau budget pour cette opération Capitale !

Ces 12 euros annuels ne sont pas un impôt, puisque pas imposé : vous pouvez donner 12 euros, ou rien, ou plus, et vous pouvez donner des sous à n’importe quel autre projet de votre choix. Parlons alors ici d’une "contribution 2028" que vous pourrez verser à l’association St-Brieuc Côtes d’Armor 2028, qui vous délivrera alors un reçu pour déduction fiscale.


Dîtes-moi si je me trompe.


Patrice Verdure
Multiplicateur d’euros

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.