N°187

juillet-août 2017
Télécharger Feuilleter Archives
 
X
Inscription à la lettre d'info :

  • Quoi ?
  • Quand ?
    Date début

    Date fin
    ok
  • Où ?
     ok
    et à 20 km autour ok
  • Qui ?
Recherche cartographique

Accueil > Le magazine > Edito Retour

Janvier-février 2014 : Jarry ? Pourquoi ? C’est qui ?

1er janvier 2014


On fait vraiment un beau métier, nous les zormeaux ! Un de ses plus grands charmes c’est au niveau des relations humaines, des rencontres fréquentes que l’on a avec des gens passionnants. Tiens par exemple, l’autre jour, revenant d’une enquête culturelle au fin fond des Côtes d’Armor, je fus brutalement assailli par une envie urinaire doublée d’un besoin de caféine. Je traversais alors le charmant village de St-Nedelec où survivait encore, chance, un café-tabac-journaux-épicerie-coiffeur-cybercentre. J’en profitais pour y déposer quelques exemplaires du Cri de l’Ormeau sur lesquels se jetèrent les 5 piliers qui y prenaient une pause bien méritée. Une très vieille dame à la démarche branlante voulut alors me faire ses confidences.
"Je suis l’arrière-arrière-petite-fille du Père Ubu ! Vous connaissez Alfred Jarry ? Il était au lycée de St-Brieuc jusqu’en 1888. C’était un garçon très précoce dans tous les domaines. Ça lui a même permis de mourir jeune. Mais ça lui a aussi permis d’engrosser une de ses camarades de lycée à l’âge de 15 ans. La demoiselle avait 18 ans et s’appelait Huguette Hébert. Son père était professeur, et quand Jarry est allé étudier à Rennes, le hasard l’a mis dans la classe de son beau-père naturel. C’était un homme à la personnalité difficile, gravement chahuté par ses élèves, qui l’appelaient "le père Hébé". Assez porté sur l’absinthe, on disait aussi de lui "Qui eut bu boira". Et voilà, les potaches écrivent des textes pour se moquer, inventent au passage la pataphysique, et le Père Ubu est né. Je suis la descendante en ligne directe de ce personnage et donc aussi d’Alfred Jarry, mais personne ne le sait. J’ai eu 2 enfants, un garçon et une fille, qui vivent toujours en Bretagne, qui sont un peu connus avec leur esprit jarryque. Ils s’appellent..." Epuisée par tant d’efforts, la dame mourut subitement sous mes yeux. Je m’esquivai discrètement. Et depuis je me demande qui peuvent bien être ces 2 descendants directs d’Alfred Jarry, et ça m’obsède !


Aidez-moi, amis ormeaunautes
Qui, à votre avis, pourraient être ces 2 Bretons jarryques "un peu connus" de notre époque ? Envoyez-nous vos hypothèses à contact cridelormeau.com. Merci. Et si vous ne connaissez pas Alfred Jarry, dénoncez-vous !


 


Patrice Verdure
Père Verdure, mais Père Ubu = pervers dur

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.