N°198

septembre 2018
Télécharger Feuilleter Archives
 
X
Inscription à la lettre d'info :

  • Quoi ?
  • Quand ?
    Date début

    Date fin
    ok
  • Où ?
     ok
    et à 20 km autour ok
  • Qui ?
Espace enseignants
Recherche cartographique

Lyncéus Festival - Appel à projets
Résidences d’écriture et de création

Accueil > Le magazine > Disques Retour

Jacky Molard Quartet : Mycelium

3 juillet 2018

Jazz

Jacky Molard Quartet : Mycelium


Goûtons voir ce breuvage à la drôle de couleur. Mmm, du jazz ? Oui, il y en a. Mais de dire que c’est du jazz, ça serait comme dire que le Singapore Sling c’est de la grenadine. Du jazz, oui, il y en a. Et de la pomme aussi il y en a, puisque ça a été fait en Bretagne. Il y a aussi un petit goût de slivovitch d’Europe centrale, pimenté d’humour, de poésie, de danse et aussi d’harissa. Mais alors qu’est-ce qu’on va mettre sur l’étiquette ? On va mettre "Mycelium", ce "réseau de vie infini, enchevêtré dans les racines des arbres". Pour que tous ces ingrédients pas faits pour aller ensemble forment une entité cohérente, il a fallu un grand maître des mélanges, comme Grenouille dans le domaine du parfum. Il s’appelle Jacky Molard, et son talent n’est pas que dans le violon. Son audace est aussi d’avoir invité auprès de son quartet des musiciens tous leaders à travers leurs carrières personnelles ; ce qui est beaucoup moins évident pour agréger une cohérence qu’un seul leader entouré de side.wo.men.


Avec Yannick Jory sax, Hélène Labarrière contrebasse, Janick Martin accordéon, François Corneloup sax baryton, Albert Marcoeur voix percussions, Christophe Marguet batterie, Serge Teyssot-Gay guitare, Jean-Michel Veillon flûtes.


- Pat


www.innacor.com


Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.