N°184

avril 2017
Télécharger Feuilleter Archives
 
X
Inscription à la lettre d'info :

  • Quoi ?
  • Quand ?
    Date début

    Date fin
    ok
  • Où ?
     ok
    et à 20 km autour ok
  • Qui ?
Recherche cartographique

Accueil > Le magazine > Acteurs culturels Retour

Électro : Le Grenier et Lamballe sur la carte

24 octobre 2016

Le Grenier figure parmi « les collectifs les plus en vue » des musiques électroniques en France, selon une étude de la Sacem parue en octobre et consultable en ligne.

Électro : Le Grenier et Lamballe sur la carte


L’étude menée par Olivier Pellerin, journaliste, et Benjamin Braun, consultant, dresse un panorama des musiques électroniques aujourd’hui en France. Ils chiffrent leur poids économique à 416 millions d’euros (soit 17 % des musiques actuelles). Un chiffre d’affaires qui provient essentiellement des clubs et discothèques spécialisées (71 %) et des festivals (11 %).


Si la Bretagne est bien représentée en termes de festivals (Astropolis, Panoramas, Léonard Festival, Ethereal Decibel Festival…), les trois régions les plus dynamiques sont l’Île-de-France, Paca et l’Occitanie avec 60 % de l’offre. « Les festivals de musiques électroniques (techno/house) sont souvent opérés par des entrepreneurs plus jeunes que ceux des festivals de musiques actuelles, » précise l’étude. « Ils s’inspirent plus volontiers des modèles étrangers, où dominent les structures commerciales. »


Côté clubs techno-house, les régions Île-de-France, Paca et Pays de la Loire sont les plus représentées. Par rapport aux autres établissements de nuit, ils ont une capacité d’accueil plus élevée et génère un chiffre d’affaires plus important. « Ils supportent des coûts de plateaux élevés, dus aux artistes de renommée nationale et internationale qu’ils programment chaque week-end. »


Les collectifs, eux, sont le fait de passionnés qui s’organisent pour mutualiser les moyens, organiser des soirées et stimuler la création artistique. À Lamballe, Le Grenier organise, entre autres, le festival Capsule (prochaine édition en décembre) depuis 2014. Les jeunes Lamballais ont visiblement tapé dans l’œil des auteurs de l’étude qui classe Le Grenier parmi les collectifs les plus en vue.


L’étude complète : Les musiques actuelles en France


La synthèse : https://societe.sacem.fr


Facebook : legreniercrew


- Jean-Sé

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.