N°192

décembre 2017
Télécharger Feuilleter Archives
 
X
Inscription à la lettre d'info :

  • Quoi ?
  • Quand ?
    Date début

    Date fin
    ok
  • Où ?
     ok
    et à 20 km autour ok
  • Qui ?
Recherche cartographique

Accueil > Le magazine > Edito Retour

Décembre 2016 : Les chrysanthèmes ne sont pas des primevères

27 novembre 2016


On vient de vivre novembre. Je disais bien que ce Miz-du était noir, au nuancier de l’année, et c’est ça qui est bien. Si le noir n’existait pas, les couleurs non plus. Ben oui : le noir c’est l’absence de couleurs, et pour pouvoir être absent il faut bien exister ! Mois de la mort, du froid nouveau, de l’obscurité, favorable aux obscurantismes, qui, c’est vrai, n’attendent pas ce mois pour se révéler – les Bataclan n’arrivent pas tous en novembre – les morts choisissent aussi les cieux d’été – les élections nauséabondes aiment aussi les printemps – mais les chrysanthèmes ne sont pas des primevères – et c’est tellement sinistre qu’on arrête parfois les embourbements guerriers à ce moment.
Mourir en novembre, ça lui va bien, à Leonard Cohen – il en avait la couleur. Mais par contre ça ne va pas bien à notre ami Gilbert Bouédec, ancien président de notre association, homme lumineux et coloré, qui affectionnait particulièrement la photo noir-et-blanc, mais sur papier baryté s’il vous plaît. Leonard et Gilbert sont partis le même 10 novembre – apparemment aucun rapport de cause à effet - au moment même où était inaugurée la belle exposition photo que Gil avait peaufinée jusqu’à son dernier ressort. C’est une expo collective de l’association Art Images sur le port du Légué, au Cap à Plérin, jusqu’à fin décembre (voir page 9), intitulée Nous léguons, vous Légué, un nom testamentaire pour quelqu’un qui nous lègue ici toutes les pratiques photos sur lesquelles il s’est penché, argentique, sténopé, collodion, drone, et il y a même posé, légué son propre voilier.
Ça fait du bien un peu de tristesse, ça fait partie du cycle de la vie. Novembre est quand même un des 12 plus beaux mois de l’année. Tournons-nous maintenant vers décembre où une grosse tache rouge à poils blancs nous attend, nous disant qu’il faut se réjouir parce que les jours vont commencer à se rallonger.
Merci de ne pas vous suicider après la lecture de ce texte, ça serait trop facile, et puis ça me gênerait.


Patrice Verdure
Saisonnier

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.