N°187

juillet-août 2017
Télécharger Feuilleter Archives
 
X
Inscription à la lettre d'info :

  • Quoi ?
  • Quand ?
    Date début

    Date fin
    ok
  • Où ?
     ok
    et à 20 km autour ok
  • Qui ?
Recherche cartographique

Accueil > Le magazine > Disques Retour

Black Hole Machines : Run, Rabbit, Run

25 mars 2017

Rock garage

Black Hole Machines : Run, Rabbit, Run


Si leur premier EP sonne très américain, c’est bel et bien du Morbihan (Lorient/Pontivy) que provient le trio de Black Hole Machines. Avec Run, Rabbit, Run (à l’artwork génial), nous sommes en effet projetés du côté de Détroit, aux côtés du groupe MC5 ou des Stooges dont le groupe reprend l’énergie de façon magistrale. Nous avons ici affaire à du rock massif, puissant, joué avec les tripes. Si le côté garage est présent, fortement, les cinq titres du mini album nous scotchent littéralement par leur savoir-faire mélodique (ce qui manque parfois cruellement dans ce genre de formation). Guitare, basse et batterie s’en donnent à cœur joie, nous prennent aux entrailles pour nous secouer de manière tellurique, imparable. La voix, filtrée dans un effet radio du plus bel effet, accompagne des compositions savamment dosées, jouant parfois l’accalmie pour mieux nous sauter à la gorge après. Ça envoie du son, et du bon ! Avec une telle énergie et un tel potentiel mélodique, ce groupe pourrait très vite devenir un des fers de lance de ce mouvement garage souvent engoncé dans ses propres erreurs. Black Holes Machines, malgré son nom évoquant un trou noir, pourrait bien être le groupe lumineux du moment.


- P.B.

https://blackholemachines.bandcamp.com


Guitare/Chant : Antoine Le Roch
Basse : Simon Le Tumelin
Batterie : Thomas Gautier
 


Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.