N°190

octobre 2017
Télécharger Feuilleter Archives
 
X
Inscription à la lettre d'info :

  • Quoi ?
  • Quand ?
    Date début

    Date fin
    ok
  • Où ?
     ok
    et à 20 km autour ok
  • Qui ?
Recherche cartographique

Accueil > Le magazine > Edito Retour

Avril 2016 : Conter pour du beurre

31 mars 2016


L’autre jour, je revenais d’un reportage en centre-Bretagne sur l’influence du hip-hop sur la lactation des truies hors-sol quand je fus pris soudain de l’envie irrépressible d’une tartine de beurre salé. Je m’arrêtais alors près d’une ferme isolée, entre Saint-Coulibiac et Plouyana-Ploucébonc’h, et m’en fus frapper à l’huis de ladite longère. Quelle ne fut pas ma surprise quand la porte me fut ouverte par Mick Jagger ! Enfin bien sûr le paysan en question n’en était qu’un saisissant sosie. L’homme s’adressa à moi en breton, que je ne compris pas, d’une part parce que mon niveau de breton s’est arrêté à "Me zo ganet e Vendée", et d’autre part parce que le quidam avait un très fort accent grand-breton. On se mit donc à l’anglais. Pendant qu’il me cherchait une plaquette de beurre, je franchissais par curiosité la porte entrouverte. Alors là, je suis tombé par terre ! Autour d’une grande table ronde, dans une demi-obscurité délivrée par quelques bougies luttant contre l’extérieur nuit déjà, je reconnus Björk, McCartney, Polnareff, Lady Gaga, Boulez, Sclavis et un musicien breton dont je tairai le nom... Je me jetais sur la tartine que m’apportait Mick Jagger et la dévorais, voulant chasser cette hallucination due probablement à une crise de manque de beurre, mais rien n’y fit, c’était complètement réel ! Figurez-vous que l’incroyable assemblée ici présente se réunit en secret une fois par an et invoque l’esprit d’un grand génie musical du passé, cherchant ainsi, à travers ces échanges, à faire évoluer la musique du XXIe siècle vers des innovations révolutionnaires. J’ai eu le privilège cette nuit-là de participer à leur séance de spiritisme et de converser avec Jean-Sébastien Bach. Jean-Seb eut du mal à comprendre ce qu’est l’électricité. Par contre, quand on lui a expliqué le jazz, berceau de toutes les musiques modernes qui ont suivi, il fut bouleversé. Il avait bien déjà imaginé certaines hardiesses harmoniques, mais la blue note, la syncope, la déstructuration du free jazz... "Ach ! j’aurais dû y penser !" pleura-t-il. Et le génie tout de suite d’imaginer des nouveautés à apporter à la musique du XXIe siècle ! On n’imagine pas tous les ressorts de l’évolution !
D’après vous qui est le musicien breton membre de ce cénacle ?


Patrice Verdure
Trafiquant de culture

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.