N°190

octobre 2017
Télécharger Feuilleter Archives
 
X
Inscription à la lettre d'info :

  • Quoi ?
  • Quand ?
    Date début

    Date fin
    ok
  • Où ?
     ok
    et à 20 km autour ok
  • Qui ?
Recherche cartographique

Accueil > Le magazine > Edito Retour

Juillet-août 2017 : Les Côtes d’Armor, Zyva, ma chère !

1er juillet 2017


Ecoutez, ma chère, Charles-Henri et moi-même sommes allés cet été en villégiature en Côtes-du-Nord, euh, en Côtes d’Armor, suis-je sotte ! C’était divin ! Nous allâmes un soir nous encanailler dans un... comment disent-ils déjà, un fesse-rose, je crois. On y danse en rond en se tenant juste par le petit doigt, à cause de l’hygiène, je subodore. Il y avait des musiciens qui soufflaient dans un ballon avec des tuyaux, surprenant ! Certains avaient même des guitares électriques, comme des pounques ! Là je fus totalement estomaquée ! Diantre ! En discutant avec un autochtone qui parlait un peu français, j’ai appris quelques noms de danse : la gravotte, la ficelle, la soupline, le rond-de-jambe, le costard-en-ouate, le cercle de cirque ancien. J’ai aussi bu un verre d’une sorte de boisson pétillante à base de pomme, un peu alcoolisée. Ouh, la tête m’a tourné, j’ai même commencé à tutoyer Charles-Henri, quelle folie ! C’était un samedi. Nous n’avons même plus été capables d’assurer notre séance hebdomadaire d’ébats conjugaux.
A part ça, il y a pléthore de choses à voir dans cette contrée si exotique : des chapelles, des églises, des abbayes, des cathédrales, des sanctuaires, des cimetières. Il y a même des plages au bord de la mer, mais ça on essaiera l’année prochaine, quand on sera mieux préparés. On a beau être un peu aventurière, il ne faut pas brusquer !
Mais alors un reproche sur la météorologie. Influencée par nos informateurs supposés fiables, j’avais chargé mes malles de robes en laine et de bottes en caoutchouc, et vous savez, ce n’est pas chose aisée de trouver une alliance vestimentaire avec ça ! Eh bien, vous ne me croirez pas, mais pas une goutte de pluie et des températures à se pâmer ! J’étais désemparée, crotte !


Traduction
Ac mon keum on ET dans l’2-2 ctété. Oa le pied ! Zyva ! Et la zecri dans 1 teuf où i dansé comme des bouffons ! Mdr ac leurs binious, lol ! Et la picole à donf ! Dans cpi y’a ô6 plein de kétro 5pa où y boiv pas ke dlo bénite ! Et pis, grave chaleur ! Wesh jé bazardé mon jean et mis mon short ralbonbon.


Propos recueillis par Patrice Verdure
De la Verdurière de Montcuq-sur-Commode

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.