N°190

octobre 2017
Télécharger Feuilleter Archives
 
X
Inscription à la lettre d'info :

  • Quoi ?
  • Quand ?
    Date début

    Date fin
    ok
  • Où ?
     ok
    et à 20 km autour ok
  • Qui ?
Recherche cartographique

Accueil > Le magazine > Carte blanche Retour

Eric Legret (photographe) : A tire-d’aile - Léo Ferré en Bretagne

30 avril 2014

Eric Legret, raconte l’histoire de cette photographie et sa rencontre avec Léo Ferré, à qui il consacre actuellement une exposition.

Eric Legret (photographe) : A tire-d’aile - Léo Ferré en Bretagne


De ce chapiteau posé sur un terrain vague de Bagneux en 1990, il me reste de vraies émotions, des instants partagés, une communion païenne sans idole ni disciple comme l’entendait Léo Ferré : un public d’individualités mais qui se lèvent d’un seul homme les poings dressés aux premières mesures de "Ni dieu, Ni maître". Une force, une évidence sans fard, un piano et un musicien, des mots sous les feux de quelques projecteurs. Un cadeau pour un tout jeune photographe : l’instant lumineux où l’artiste serre les poings dans la fraternité palpable de trois cents compagnons de poésie. Avant cela, quelques heures dans l’après-midi partagées avec lui. Parler de quoi ? Surtout ne pas sembler trop impressionné, ni idole ni disciple… Il me met à l’aise : "Bon, on s’fume une clope ?" Et nous voilà à parler de Rimbaud, de Charleville-Mézières, des pontons, du fleuve… Je venais juste de commencer le sujet photographique sur le jeune poète : derrière les mots, l’influence du quotidien, des chemins, s’essayer à voir ce qu’il a vu… Son territoire, ses racines mais sans drapeau ! Une dizaine d’années plus tard, alors que j’étais déjà en Bretagne, Mathieu Ferré - qui connaissait cette série d’images inédites de son père en scène - me permettra d’illustrer la couverture du recueil "Léo Ferré, en images et en bande dessinée" aux éditions Vents d’Ouest. La Bretagne : effervescence musicale, des amitiés… Une nuit à Landeleau, un poète à la crinière blanche seul en scène gueule son texte en breton : je ne comprends pas ses mots, mais il est là, enraciné. Même sensation que sous le chapiteau de Bagneux : Bernez Tangi ! Puis la rencontre de "the Nana", des tirages de Rimbaud à Charleville montrés frileusement, des mots justes qui font sens, l’amour, l’écriture en écho…et Ferré en Bretagne ? Oui, "La Mémoire et la mer", "les Etrangers", "Pépée"… inspirés par Saint-Malo, l’île Du Guesclin, Lochu son pote pêcheur anar de Brest, Lorient et bien-sûr sa rencontre avec Glenmor à Mellionnec… le tour de chant, les promenades à Glomel. Demain, cette musique du Centre Bretagne, le canal, ses landes, ses chemins creux, l’amitié : Soïg Sibéril. Sa guitare magistrale et ses accords à "cœurs" ouverts… Croisement des lieux, des sensations, inspiration d’un musicien qui nous propose en musique, textes et images de faire, avec lui, "un bout de chemin"… Et Soïg de me dire : "Tu sais que, tout jeune, j’ai vu le concert de Glenmor et Ferré sous un chapiteau à Glomel…"

---
Eric Legret
Installé en Centre Bretagne, il est photographe indépendant. Il travaille notamment dans les domaines culturels et artistiques, se spécialisant dans le portrait d’artiste, les scènes musicales, la danse contemporaine, le théâtre… Ses photographies sont diffusées dans les magazines spécialisés et dans la presse quotidienne : ArMen, Bretagne Magazine, Mondomix, JazzMan, Guitarist Mag, le Cri de l’Ormeau… Sa collaboration avec de nombreuses productions et éditions l’a amené à signer les photographies de nombreuses pochettes d’albums CD et DVD ; il est aussi l’auteur ou le contributeur d’une vingtaine d’ouvrages.


Actualité
Un extrait de l’exposition A tire-d’aile, sur les pas d’Arthur Rimbaud et Léo Ferré est visible jusqu’à fin juin à la Grande Boutique de Langonnet dans le Morbihan - une exposition qui propose de trouver en images et en textes la palpitation des mots de Rimbaud et Ferré, d’interroger en soi les empreintes laissées par leurs œuvres.
Photographies pour le CD du duo Lina Bellard&Rozenn Talec "Leiz an dorn" et pour celui de Soïg Sibéril "Dek" qui annonce la future création "Un bout de chemin"…
06 99 77 35 32 - www.ericlegret.fr

---

Exposition A tire-d’aile (extrait)

12. volupté
L’écluse de mon cerveau délivre sa danse d’amertume :
Naïades improbables, femmes sans visage aux corps damnés de mon foutre.
Ô, ronde des voluptés, vois-là ta petite mort, sous mes crachats de solitude.

Portfolio

  • Leo Ferré - 1990
  • A tire-d'aile - Volupté

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.