N°192

décembre 2017
Télécharger Feuilleter Archives
 
X
Inscription à la lettre d'info :

  • Quoi ?
  • Quand ?
    Date début

    Date fin
    ok
  • Où ?
     ok
    et à 20 km autour ok
  • Qui ?
Recherche cartographique

Accueil > Le magazine > Scène Retour

En vadrouille : le Lynceus Théâtre voit l’amour Duras de l’eau

21 janvier 2016

L’Ormeau était à La Passerelle mercredi 20 janvier 2016 pour découvrir la création de Lena Paugam : "Et, dans le regard, la tristesse d’un paysage de nuit".

En vadrouille : le Lynceus Théâtre voit l’amour Duras de l’eau


On avait vu une 1ère version de ce spectacle en 2014 à Binic, sur la plage, entre mer et hôtel. Là où les personnages pataugeaient dans le sable, ici ils pataugent dans l’eau, autre relation à un élément de dissolution. Là où on avait la mer, on a ici les reflets de l’onde aqueuse sur le mur, entre les cordages et la machinerie théâtrale. Ce rappel insistant qu’on est bien dans un théâtre est un élément de distanciation provoquant une émotion esthétique qui soutient bien l’émotion due à l’expression des sentiments. Distanciation encore quand on dit "L’homme demande à la femme si elle peut..." au lieu de" Madame pouvez-vous...".

Et ce magnifique travail formel, carrément chorégraphique, plein d’eau, de tissus mouillés, de corps dégoulinants, de musique bruitiste qu’on croirait issue de structures sonores Baschet, sauf quand c’est la Norma, sublime, forcément sublime, comme savait le dire l’auteure du texte.

Je ne parlerai pas du fond, de la pensée durassienne, de cette frustration des êtres en quête d’amour, qui revêt une dimension universelle, une universalité exacerbée par une théâtralité solubilisée dans toute cette eau.

Cela fait 2 ans qu’on suit, qu’on admire le travail du Lynceus Théâtre, avec Lena Paugam et toute une équipe de jeunes comédien(ne)s brillant(e)s, principalement dans leur festival de théâtre de Binic, où ils sont implantés. C’était un bel enjeu de transposer cette pièce de la plage à la scène nationale. Bravo !


- Patrice

Et, dans le regard, la tristesse d’un paysage de nuit, Lynceus théâtre, texte Marguerite Duras, mise en scène Lena Paugam, janvier 2016 à la Passerelle à St-Brieuc.
www.lynceustheatre.com

 



Photos © Lena Paugam

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.